922

923

924

925

926

Aurait mérité bien meilleure audience !Il n’est point de lieu plus attachant que celui nous permettant de retrouver femmes et hommes partageant en commun une vie leur  semblant comme ne plus leur appartenir, tout en jouissant malgré tout en la circonstance  d’une sérénité sans commune mesure, un personnel très dévoué veillant particulièrement à ce que toutes et tous se confondent en une véritable  harmonie collective. Contradictoirement, s’il est à chacun d’entre nous une seule période où l’on veuille vieillir, c’est uniquement lorsque nous sommes enfants parce qu’ensuite, il nous semble alors que le temps passe bien trop vite. Les décennies se succédant les unes aux autres, chaque minute s’écoulant prend alors une extrême importance ! Il n’en demeure pas moins que vieillir semble être pour bon nombre insupportable, déprimant, voire même parfois douloureux, de plus que grand nombre ignore lorsque  cela à débuté tout en ne sachant point de plus, quand cela finira ! En cette fin d’après midi de presque canicule, nous nous sommes rendus en l’établissement MARPA au sein duquel se déroulait une soirée dite « vernissage » sur les 4 saisons, comme une manière en la circonstance, des plus agréables pour fêter la venue de l’été. Une initiative particulièrement appréciée par les résidents d’une part,  tout comme pour celles et ceux leur rendant visite pour l’occasion.  Nous cheminions alors  au rythme des saisons tout en scrutant les « fiches décos » particulières réalisées par les résidents eux- mêmes, la majorité d’entre elles et eux ayant bien volontiers participé pour le meilleur rayonnement qui soit de cette initiative. Un parcours bien agréablement agencé, de plus mis  en exergue à intervalles réguliers par de magnifiques et rutilants petits tableaux réalisés par Mme Rebuchon. Ces ateliers manuels  à thèmes n’en demeurent pas moins de véritables travaux bien sûr,  retraçant également d’incontournables « histoires de vies », tout en faisant appel à une mémoire semblant vouloir s’esquiver  irrémédiablement. Comme il se doit, c’est une place prépondérante qui fut réservée aux souvenirs thèmes confondus (Noêl, Communion, période Scolaire etc.) chaque récit étant répertorié dans un classeur propre à chaque personne. Nous pouvions noter la présence de Mr Béragnes Mesmin, Mr Schmidt comme à son habitude rictus souriant, suivant faits et gestes de celles et ceux  qui, dans la mesure du possible, s’évertuent à ne renoncer à rien, laissant laisser vagabonder leur esprit entre désir et utopie, tout en se souvenant tant qu’à faire, des heures exquises ! « La vie seule n’a pas d’âge, la vraie jeunesse ne s’use pas » !