Une Séoune enflammée pour un plaisir partagé.

 A l’issue de cette chevauchée piétonne parmi  ruelles du village, toutes et tous assiégèrent ce carré de verdure qu’est la Séoune, lieu décidément  prédestiné pour mettre un terme à la pourtant très courte vie du Sieur Carnaval du jour ! L’absence de pluie ajoutant au plaisir, enfants s’échangèrent alors de généreuses poignées de confettis, cris et rires se confondant, alors que jeunes visages grimés et tatoués pour la circonstance  n’en finissaient pas de gambader au point que parents eurent bien des difficultés  à reconnaître leur progéniture virevoltant  sans cesse. Il en sera ainsi durant quelques dizaines de minutes  alors que subitement,  un Arlequin multicolore captiva regards et attention, poussé  par une personne dont nous devinions hélas la morbide intention. Puis tout se précipita  alors que notre Arlequin prit position inerte face à la foule, comme tétanisé, pour un ultime moment de compassion avec la foule, ne sachant décidément plus à quel Mr Carnaval se vouer. Bien mal lui en fut alors que crépita la première allumette, car il s’embrasa si  rapidement

619

620

621

622

623

qu’il n’eut que bien peu de souffrances à supporter. Et après tout, était-ce bien de Mr Carnaval dont il s’agissait ? Toujours est-il et quel qu’en fut la victime, enfants et adultes n’ont absolument pas failli à la tradition, méritant bien  après ce terrible deuil, une quinzaine de jours de vacances pour se remettre !