"Le Blog de Patrice"

03 octobre 2017

Imagination débordante avec nos amis d’Outre Manche.

3684

3685

3686

3687

3684

3688

3689

3690

3690


Soirées  rayonnantes de couleurs et surprises?

Vendredi 29 et samedi 30 de septembre à 19 heures, la troupe des Acteurs du Quercy du Club International, présentait  un doublé de représentations parmi les plus colorées et attrayantes  qui soient. Par contre, nous ne pouvons nier une  manière bien  différente de la nôtre ce type de divertissement, un frugal repas ouvrant préalablement  les prestations scéniques. Ainsi à l’heure précisée, nous entrions dans une salle des fêtes garnie de tables déployées  joliment décorées, assiettes, couverts et verres s’entrechoquant en un concerto ne laissant aucunement insensible les souriants convives. Il  convient de préciser les mines réjouies, gaies et enjouées exprimant sans nul doute une joie expansive bien agréable aux regards. Suite à ce succulent intermède gastronomique, la troupe dite "des acteurs du Quercy" invita son public à la rejoindre au "Manoir de Talbot", splendide maison très connue par la société anglaise des années 30. Portes d'entrées imposantes de l'époque, feu de bois, tables, bougies, serveuses à tenues blanches et noires et, faisant partie intégrante du menu ce soir....Un meurtre! La propriétaire du lieu entourée de convives farfelus, dont psychiantre et infirmier, accompagnée de plus par son propre frêre récemmentt libéré de l'asile; puis surgit une touriste, détective à ses heures, ainsi l'intrigue va  être sans doute résolue? Toutes et tous se doivent alors de maîtriser les conversations, lumières dansantes et menaçantes, tonnerre grondant, et soudain une voix hystérique annonçant  haut et fort le meurtre de "la Femme du manoir". Naissent alors parmi convives certes choqués mais oh combien toujours gourmands, interrogations diverses quant à l'auteur du crime. Un spectable des plus originaux qui soient, confondant vous l'aurez compris en une savoureuse énigme convives attablés et troupe d'acteurs, pour une participation commune extraordinaire. Décidément l'imagination fut extraordinaire, pour preuve une réussite totale fortement appréciée de tous. Chapeau à vous amateurs de théâtre et de bonne chère, vos deux prestations ont ravi le public, déjà conquis par avance il est vrai! P¨hotos "patcyr.canalblog.com"

Posté par patcyr à 16:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


15ème Rando Quercy Blanc



Un succès flirtant avec le record! 

Rando

rando1

rando2

3521

3523

3538

3685

3686

3687

3688

3689

3690

3691

3691

3692

3693

3694

3695

3695

3696

3697

IMGP3517

IMGP3520

C’est un chapelet continuel de véhicules qui dès 6 heures 30,  s’engageaient  sur la voie menant à la Base de Loisirs; les parkings furent comblés très rapidement,  adeptes VTT et Pédestres au vu des inscriptions, étant issus d'une très large couronne limitrophe , à savoir pour nombre d'entre eux de, Montauban, Toulouse, Bordeaux etc. Ils ne furent pas moins de 610 participants pour cette édition 2017, flirtant avec ce record non encore égalé, affichant quelques dizaines de participants supplémentaires, ce qui ne saurait tarder préciserons-nous. Inscriptions en toute hâte, toutes et tous tournoyant autour des tables pour remplir l'indispensable bulletin de présence, vite le petit café bienfaiteur alors qu'au micro étaient rappelées avec insistance,  consignes de sécurité ainsi qu’infos indispensables, pour un départ libre à partir de 8 heures. Mais l’essentiel est dorénavant  ailleurs pour tous ces adeptes de pneus et chaussures à crampons qui  tricotèrent rapidement  des mollets pour embrayer sans perdre une minute. Ils furent  pas moins d'une trentaine de bénévoles ayant oeuvré  en amont  pour la réussite de cette manifestation sportive, à la plus grande satisfaction des adeptes du jour,  ne tarrissant aucunement d'éloges au terme de leur périple. Malgré une evidente débauche d'énergies  des organisateurs, il y eut malgré tout quelques mains rebelles et irresponsables à souhait, n'ayant rien trouvé de mieux que d'inverser quelques panneaux directionnels, dans le but iraisonné d'induire en erreur les participants. Mais c'était là  méconnaître le sérieux des organisateurs qui surent remédier à cet état de fait, évitant sans nul doute que certains méconnaissant  les lieux ne s'égarent. Ce fut quoi qu'il en soit une telle réussite que tout acte médisant ne sut absolument pas assombrir,  adeptes cyclistes et piétons des sous bois affirmant dans la globalité leur évidente satisfaction, se promettant de revenir l'année prochaine.  Après tout, Cécile Fée n'a t-elle pas affirmé en son temps "La médisance naît souvent de la méchanceté, mais plus souvent encore du vide de l'esprit". Photos: "patcyr.canalblog.com"

 .

 

Posté par patcyr à 16:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 septembre 2017

Bientôt le vide grenier de la Foire Agricole!

Avis aux  Amateurs de Vide Grenier

 En date des 16 et 17 septembre se tiendra à Montaigu de Quercy, la devenue traditionnelle Foire du matériel Agricole, neuf et d’occasion, à laquelle se grefferont également Véhicules Automobiles d’occasion, divers stands annexes complétant cette manifestation. Par contre comme maintenant de coutume dirons-nous, la place de la Séoune accueillera dès dimanche matin très tôt, exposants dressant étals pour cette journée dite « Vide-Grenier ». Au vu d’une  assistance sans cesse grandissante au fil des années s’écoulant, il vous est recommandé de ne point tarder pour vous inscrire, au risque de le regretter ensuite. Contactez  au plus tôt l’Office Tourisme en composant le 05.63.94.48.50. ou le 0563953280. Montant mètre linéaire 3 €uros ! Vous êtes espérés des plus nombreux et nous vous en remercions par avance !

Manière de procéder pour vous inscrir par mon intermédiaire!

Faites moi parvenir un mail (patricejournal@orange.fr)en précisant: Vos, nom et prénom ainsi que votre commune et le nombre de mètres linéaires souhaités!

A réception je vous ferais parvenir les documents nécéssaire à savoir! Règlement + fiche d'inscription que vous remplirez et remettrez aux organisateurs, accompagnée de votre règlement le matin du 17 en arrivant pour vous installer. .....Et le tour est joué! Il vous reste à faire partie de celles et ceux qui nous l'espèrons, pulvériseront le record d'audience en la matière. Amicalement!

603

605

609

 

Posté par patcyr à 21:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juin 2017

« Vernissage » en l’établissement MARPA.

922

923

924

925

926

Aurait mérité bien meilleure audience !Il n’est point de lieu plus attachant que celui nous permettant de retrouver femmes et hommes partageant en commun une vie leur  semblant comme ne plus leur appartenir, tout en jouissant malgré tout en la circonstance  d’une sérénité sans commune mesure, un personnel très dévoué veillant particulièrement à ce que toutes et tous se confondent en une véritable  harmonie collective. Contradictoirement, s’il est à chacun d’entre nous une seule période où l’on veuille vieillir, c’est uniquement lorsque nous sommes enfants parce qu’ensuite, il nous semble alors que le temps passe bien trop vite. Les décennies se succédant les unes aux autres, chaque minute s’écoulant prend alors une extrême importance ! Il n’en demeure pas moins que vieillir semble être pour bon nombre insupportable, déprimant, voire même parfois douloureux, de plus que grand nombre ignore lorsque  cela à débuté tout en ne sachant point de plus, quand cela finira ! En cette fin d’après midi de presque canicule, nous nous sommes rendus en l’établissement MARPA au sein duquel se déroulait une soirée dite « vernissage » sur les 4 saisons, comme une manière en la circonstance, des plus agréables pour fêter la venue de l’été. Une initiative particulièrement appréciée par les résidents d’une part,  tout comme pour celles et ceux leur rendant visite pour l’occasion.  Nous cheminions alors  au rythme des saisons tout en scrutant les « fiches décos » particulières réalisées par les résidents eux- mêmes, la majorité d’entre elles et eux ayant bien volontiers participé pour le meilleur rayonnement qui soit de cette initiative. Un parcours bien agréablement agencé, de plus mis  en exergue à intervalles réguliers par de magnifiques et rutilants petits tableaux réalisés par Mme Rebuchon. Ces ateliers manuels  à thèmes n’en demeurent pas moins de véritables travaux bien sûr,  retraçant également d’incontournables « histoires de vies », tout en faisant appel à une mémoire semblant vouloir s’esquiver  irrémédiablement. Comme il se doit, c’est une place prépondérante qui fut réservée aux souvenirs thèmes confondus (Noêl, Communion, période Scolaire etc.) chaque récit étant répertorié dans un classeur propre à chaque personne. Nous pouvions noter la présence de Mr Béragnes Mesmin, Mr Schmidt comme à son habitude rictus souriant, suivant faits et gestes de celles et ceux  qui, dans la mesure du possible, s’évertuent à ne renoncer à rien, laissant laisser vagabonder leur esprit entre désir et utopie, tout en se souvenant tant qu’à faire, des heures exquises ! « La vie seule n’a pas d’âge, la vraie jeunesse ne s’use pas » !

Posté par patcyr à 11:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2017

Lorsque l’ARAM fête ses 40 printemps !

Un anniversaire des plus savoureux !

 

786

787

788

789

790

En cette fin de matinée de mercredi 17 Mai, il régnait une évidente ambiance du coté de la salle des fêtes, car étaient invités par l’association montacutaine, les clubs de Brassac, St Nazaire de Valentane, Tréjouls, ce qui représentait pas moins d’une centaine de personnes. La salle était bien agréablement décorée, toutes et tous prenant place autour de tablées préalablement  installées. Il revenait à « Sieur Eric » de l’hôtel du Midi, de présenter « le clou du dîner », à savoir une majestueuse « Paëlla » faisant suite à un petit apéro agrémenté de « chorizo » quelque peu épicé, à presque  en faire fumer quelques sous-ventrières en mal de rondeurs, également aussi exotiques que l’épice cité. Mais quoi qu’il en fût, l’on sait tous que l’appétit vient en mangeant, aussi durant une bonne heure, nous n’eûmes droit qu’au seul concerto de couverts et verres s’entrechoquant, lorsque fit irruption toute une bande de joyeux hurluberlus faisant partie de la chorale de Laroque Thimbaut. L’ambiance prit alors une toute autre tournure, entre rêveries des années soixante et d’autres bien plus anciennes encore. La meilleure manière  qui soit pour rappeler à l’audience du jour que tout s’étiole au rythme des années, une animation variété française tout de même canalisée, au point que l’on ne dut pas supporter  « les roses blanches de Berthe Silva » sans toutefois faire abstraction de « Guy Béart » avec une eau si vive en ce temps là que cela nous dispensait alors d’acquérir  hebdomadairement des packs de flotte, mais il est vrai que « Pastis » nécessite une eau pure et non polluée ! Furent ensuite soufflées par l’ancienne et la  nouvelle présidente, les bougies attestant du quarantième anniversaire de la dite Association et ce, en moins de temps qu’il en fallut pour les allumer, nombre d’invités du jour restant insensibles à cette tradition n’ayant en fin de compte pour finalité que la dégustation du succulent entremet. Puis à nouveau, retour à la chansonnette sous la férule très argumentée du maître en la matière, incitant toutes et tous à user des cordes vocales et d’une ossature quelque peu « ratatinée » mais qu’importe après tout ! Nous notions, comme pour donner à l’évènement une bien agréable prestance, le passage très apprécié de notre Conseiller Départemental Mathieu Albugues, qui malheureusement, ne dut que peu s’attarder du fait d’autres obligations. Mr Alazard maire de la commune quant à lui partageant également ce repas. Un anniversaire très sympathique et apprécié par tous, aussi il nous revient pour terminer de féliciter les membres de l’Aram et leur Présidente « Dame Denise » pour cette « Quarantième » fêtée da meilleure manière qui soit, et ce pour  une satisfaction unanime

Posté par patcyr à 07:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 mai 2017

Gargantuesque repas à la mode "Chasseresse"!

725

726

727

728

729

730

731

732

733

734

736

737

738

739

Lorsque cordialité fait la pige à tout le reste ! En cette soirée que l’on pouvait presque supposer comme étant hivernale alors que clochettes de muguet avaient bien du mal à se tenir dressées, ils ne furent pas moins d’une centaine à se retrouver pour  partager en toute cordialité, cochon braisé et autres spécialités du terroir, à presque devoir s’en faire péter la sous ventrière ! Tout débuta  par des retrouvailles n’en finissant   plus verbalement, adeptes des cartouchières échangeant sans se priver avec leurs collègues de « battues », les plus novices en la matière, se contentant de suivre le récit de pérégrinations parfois ubuesques, ces dames elles-mêmes  ayant tendance à tendre une oreille des plus attentives, car n’étant il est vrai qu’informées très partiellement  des sorties en sous bois  de leurs hommes. Puis vint enfin le moment de passer aux choses sérieuses,  mines enjouées des plus expressives, comme réclamant pitance et assise pour poser enfin fessiers car n’en pouvant plus de trépigner. Ainsi résonna l’appel   des propriétaires du lieu, invitant  toutes et tous à prendre place, d’une voix volontaire et néanmoins rictus souriant comme à leur habitude. Tout s’enchaina alors subitement, concerto de couverts et verres s’entrechoquant,  entrecoupé de rires fusant à la volée. Le clapotement  des mâchoires prit alors le dessus, les plats défilant comme un véritable défi pour des sous ventrières en mal de plaisir gustatif.  Il en sera ainsi durant quelques heures dans une ambiance des plus amicales, les compères « Joe » et « Patrice » nous créditant  d’un concert vaporeux  tout en  s’évertuant  à souffler dans des becs de véritables « Cor de chasse », ces derniers transpirant d’une gamme  forcée à son paroxysme au point qu’il  fallut aux deux auteurs  de longues minutes récupération. Com’ d’hab, quelques  récompenses furent attribuées dans une ambiance que vous devinez aisément.  Les frères André et Bernard, presque gênés d’une pourtant si sympathique et appréciée initiative, remettant à chaque Dame plusieurs  brins de Muguet. Trois brins que l’on offre aux hommes ou femmes et parfois  aussi  aux  collègues, mais  pour ces  2 frères pas d’impair, car ils  n’offrirent ces brins qu’à la gente féminine ! En fin de compte, une formidable soirée clôturée par un geste de « gentlemans ». ce qui fut pour ne point déplaire à ces Dames !

Posté par patcyr à 10:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 avril 2017

Mais pourquoi donc les utilisateurs de "Vélos libre service" sont ils dispensés du port de Casque?

Photos-0002

Port du casque obligatoire pour les enfants cyclistes.

« Tout cycliste de  moins de 12 ans se doit dorénavant de  porter un casque, qu’il soit au guidon de sa bicyclette ou simple passager; »Plus question de laisser sa progéniture enfourcher une bicyclette avec la tête non protégée. Une réglementation permettant sans conteste de  «réduire la gravité des blessures au visage et les risques de traumatismes crâniens des enfants pratiquant le vélo». Si l’effet protecteur est très largement reconnu, il n’en demeure pas moins que cette dorénavant contrainte est bien loin de faire l’unanimité ! Pourtant, Tout cycliste chutant,  tombe à la manière d’un dit « poids mort », à savoir réduisant à néant toute tentative de réaction de protection,  la tête étant ainsi  dans la majorité des cas  fortement  sollicitée en cas de choc sur la chaussée ou bordure de trottoir ! Nous ne pouvons qu’approuver cette nouvelle réglementation, tout en nous étonnant malgré tout qu’elle ne soit applicable qu’à cette seule catégorie de cyclistes. Adultes pratiquant ne serait-ce que temporairement le vélo, sont dans la plupart des cas équipés de casque, car n’ignorant aucunement les souvent terribles conséquences de chutes. Par contre, si nous remarquons au sein des villes  les présences de toujours plus nombreux dits « vélos – libre service », l’on peut toutefois s’interroger quant au fait que tous ces cyclistes, de plus souvent novices en la matière, ne soient pas soumis à cette même réglementation. Le risque  serait-il plus ou moins important selon l’âge du cycliste ? Nous ne le pensons pas et en avons même la certitude ! Aussi convient-il de s’interroger quant à cette toute nouvelle réglementation, ne se rapportant aucunement aux utilisateurs de vélos libres service. Nous posons la question, alors qu’en une seule année d’existence, les accidents de cyclistes à paris ont augmenté de près de 22% dans le 1er semestre ! Qui dit + de cyclistes dit  davantage d’accidents, c’est mathématiques et inéluctable ! Chaque utilisateur de « vélo libre service » se devrait tout simplement par logique et protection, être protégé également d’un casque. Force est également de reconnaître qu’une telle obligation pourrait faire baisser le nombre d’utilisateurs, et porter préjudice financièrement aux concepteurs du dit projet ! Mais après tout, ce ne serait là qu’autant de vies sauvées !

 Ci dessus votre serviteur après une chute de vélo, alors qu'il portait le casque!

Posté par patcyr à 22:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un "Pescadou" très surpris par sa prise!

Un « Pescadou » mi chasseur, mi pêcheur.

Une  TRUITE / COCHON pour plat de résistance !

Joseph Boileau montacutain d’adoption, ne s’attendait pas en ce matin là  à une telle aventure lorsqu’harnaché de son matériel de pêche, d’un pas alerte et décidé prit la direction du cours d’eau pour s’adonner  à sa seconde passion qu’est la Pêche, Cochons et Chevreuils l’ayant depuis des lustres transformé prioritairement  en véritable adepte de la chevrotine. Aussi, bien plus à l’aise pour  ajuster sa carabine plutôt que de se trimballer avec un tel bazar de « Pescadou », il accéléra le pas  pour ne pas être obligé de ramasser à intervalles réguliers divers objets  se faisant la malle ! Il parvint enfin à un emplacement dûment préparé la veille, ne pouvant s’empêcher de grommeler intérieurement « qu’un autre Pescadou bien plus matinal avait déjà dû utiliser le coin ». Les dernières bouffées de cigarette expulsées, il inspecta vivement  les lieux avec des yeux tel un brochet pris dans une épuisette, puis d’un bras leste et agile jeta   délicatement un fil se déroulant au rythme rapide d’un moulinet cliquetant. Un lourd silence s’instaura alors, la matinée s’annonçant  surement comme des plus généreuses en matière de prises, parce qu’il s’y connaît le Joseph, aussi  maintient-il « qu’on ne lui fait pas à lui, et qu’il sait ce qu’il dit » ! Et pourtant à aucun moment il ne pouvait appréhender ce qui allait lui arriver! Alors qu’il se retournait pour un besoin dit « pressant »,  il ne s’écoula que quelques secondes avant qu’il ne fusse  surpris par le déroulé très  rapide de son moulinet, à presque se demander si le vertébré pris au piège ne tentait pas de prendre la poudre d’escampette ! Vivement il s’empara de la canne pour rembobiner nous précisant « il était si coriace que je pensais que c’était un carnassier ! » Quelle ne fut pas son étonnement  quand il se rendit compte que sa prise était nulle autre que croisement de  variété ou d’espèce différente et pour l’occasion un poisson dit hybride, et en l’occurrence une Truite / Cochon ! Une prise exceptionnelle car à nulle autre identique. Ce pêcheur émérite  arpente les cours d’eau  depuis plus d'un demi-siècle et il en  a ramené des bourriches pleines des poissons ! Mais un tel spécimen, jamais ! Ce n’est pas commun de se faire titiller l’asticot par un groin !

615

Posté par patcyr à 22:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 avril 2017

Puis « Monsieur Carnaval » imperturbablement se consuma. Acte 2

Une Séoune enflammée pour un plaisir partagé.

 A l’issue de cette chevauchée piétonne parmi  ruelles du village, toutes et tous assiégèrent ce carré de verdure qu’est la Séoune, lieu décidément  prédestiné pour mettre un terme à la pourtant très courte vie du Sieur Carnaval du jour ! L’absence de pluie ajoutant au plaisir, enfants s’échangèrent alors de généreuses poignées de confettis, cris et rires se confondant, alors que jeunes visages grimés et tatoués pour la circonstance  n’en finissaient pas de gambader au point que parents eurent bien des difficultés  à reconnaître leur progéniture virevoltant  sans cesse. Il en sera ainsi durant quelques dizaines de minutes  alors que subitement,  un Arlequin multicolore captiva regards et attention, poussé  par une personne dont nous devinions hélas la morbide intention. Puis tout se précipita  alors que notre Arlequin prit position inerte face à la foule, comme tétanisé, pour un ultime moment de compassion avec la foule, ne sachant décidément plus à quel Mr Carnaval se vouer. Bien mal lui en fut alors que crépita la première allumette, car il s’embrasa si  rapidement

619

620

621

622

623

qu’il n’eut que bien peu de souffrances à supporter. Et après tout, était-ce bien de Mr Carnaval dont il s’agissait ? Toujours est-il et quel qu’en fut la victime, enfants et adultes n’ont absolument pas failli à la tradition, méritant bien  après ce terrible deuil, une quinzaine de jours de vacances pour se remettre !

Posté par patcyr à 17:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lorsqu’école publique fête « Monsieur Carnaval ». Acte 1!

Tout se termine par flammes incandescentes.

615

616

617

630

631

En ce Vendredi 31 de mars du coté de la Séoune, régnait une évidente  animation dès  le début d’après midi,  enfants et parents confondus se préparant à former un « peloton » de quelques 200 éléments bien décidés à arpenter bruyamment les artères de la  commune, comme de coutume préciserons-nous, car manifestation sur laquelle il n’est absolument pas question de faire impasse, d’autant plus qu’elle est pour enseignants et écoliers, le starting-block de 2 semaines de vacances se profilant, à savoir du samedi 1er avril au  lundi 17 inclus ! Aussi il régnait une évidente animation au sein du cortège, rires, cris et joies d’enfants pour la plupart grimés comme il se doit, se confondant pour une ambiance joyeuses et criarde à la fois. Et autant dire que malgré cet horaire bien plus destiné par habitude à la sieste plutôt qu’à la balade, point de regards cernés sur les petits et plus grands minois, tous sans exception  se jouant d’une gaieté à nulle autre identique.  Furent ainsi foulées au rythme de pas nonchalants  mais volontaires à souhait, artères et voies du village, avant que toutes et tous se retrouvent en lieu et place de la Séoune pour une ultime bénédiction quelque peu pétillante pour la couenne de Sieur Carnaval. Une seconde partie pour laquelle nous vous donnons rendez-vous ce tout prochain jeudi en 6 d’Avril, de plus pour d’autres clichés encore !

Posté par patcyr à 17:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]